Equipe: Eric Godon, Jan Bijvoet, Jeroen Perceval, Robin Pront, Veerle Baetens
Durée: 95‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 14/10/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Kenneth et Dave, deux frères, ont participé à un home-jacking qui a mal tourné. Dave parvient à s’échapper et Kenneth fait de la prison. Quatre ans plus tard, Kenneth sort mais beaucoup de choses ont changé entretemps...

Notre critique:

Lorsque la petite amie d’un gars qui va en prison devient la copine du frère du même gars, cela ne peut faire que du grabuge à la sortie de prison du grand frère. Sur cette base déjà vue, le belge Robin Pront et son compère scénariste/acteur Jeroen Perceval nous ont concocté D’ARDENNEN, un film noir, relativement violent au contenu un peu décalé.

Pour renforcer leur récit, ils ont choisi d’appuyer le côté noir de l’histoire en jouant sur une muisque éléctro lourde et rythmée, et en jouant sur des personnages souvent bas de plafond et pour qi la violence est la seule réponse.

Mais c’est seulement après 1h15 que le film démarre vraiment et plonge dans l’affrontement final provoqué par un Kenneth qui entraîne tout le monde -y compris son frère- dans sa folie vengeresse. Tout s’emballe, le récit part alors dans une vrille complètement déjantée d’où personne (ou presque) n’en sortira vivant.

Si la mise en scène est très dynamique et le casting franchement à la hauteur, le scénario lui-même repose sur une base classique aux ramifications un peu folles qui conviennent aux multiples dérapages du récit mais rendent le contour et la ligne directrice plutôt flous pour que le spectateur en prenne la pleine mesure.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...