Equipe: Baya Kasmi, Charly Delwart, Franck Gastambide, Liliane Rovère, Melisa Sözen, Xavier De Choudens
Durée: 99‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 06/03/2019
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Damien a des parents qui, depuis leur passage à la fac de médecine, se sont toujours engagés pour toutes les causes à défendre surtout celles indéfendables. Tout pour eux était sujet à déclencher l’une ou l’autre manif ou marche de protestation. Et Damien et sa soeur Mélanie les ont suivi dans tous leurs combats jusqu’à l’âge adulte ou chacun a fini par suivre sa voix...

Notre critique:

Après l’imbuvable TAXI 5 -qu’il a réalisé et joué- Franck Gastambide revient dans une comédie, sinon un peu plus fine, en tout cas plus supportable. Il incarne Damien dans DAMIEN VEUT SAUVER LE MONDE, un homme jeune, surveillant dans une école (pour ne pas dire pion), qui a perdu sa niaque d’antan (acquise auprès de parents militants à outrance), et qui va décider de s’investir à nouveau dans des causes perdues par amour…

Bon, vous vous en doutez, il n’ y a pas là de quoi fouetter un chat question originalité. Mais, même si le scénario est terriblement prévisible avec des rebondissements téléphonés, on pourra apprécier la volonté d’engagement du film envers la défense des sans-papiers.

Gentillet mais maladroit, manquant de finesse, DAMIEN VEUT SAUVER LE MONDE donne l’occasion à Gastambide de se positionner dans un autre registre que ceux habituels. Il propose aussi  aux spectateurs d’ouvrir les yeux sur le monde de l’immigration par le biais de l’humour, désamorçant ainsi une partie d’un discours trop politisé et remettant l’humain au centre du débat.

DAMIEN VEUT SAUVER LE MONDE reste donc éminemment caricatural mais se laisse regarder comme un téléfilm du mardi soir sur TF1: vite vu, vite oublié et pas forcément déplaisant…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...