Titre français: Da 5 Bloods : Frères de sang

Equipe: Clarke Peters, Danny Bilson, Delroy Lindo, Jonathan Majors, Kevin Willmott, Paul De Meo, Spike Lee
Durée: 154‘
Genre: Drame de guerre
Date de sortie: 12/06/2020
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Da 5 Bloods commence sur des images d'archives... Cassius Clay, des photos des afro-américains au combat, des images du Vietnam ou encore de Bobby Seale revendiquant des droits pour tous ses combattants... puis nous emmène suivre de nos jours, 4 anciens combattants qui se retrouvent tous ensemble au Vitenam...

Notre critique:

Le dernier long métrage de fiction de Spike Lee, BLACKKKLANSMAN, avait été présenté à Cannes en 2018 prouvant le retour aux affaires d’un des grands défenseurs de la cause noir aux USA. Avec ce DA 5 BLOODS, Spike Lee enfonce le clou de la Cause et surprend encore une fois en proposant non seulement son film sur la plateforme Netflix, mais aussi en réalisant un film de guerre (ou en tout cas un film où la guerre et ses travers est le sujet central). Et bien évidemment son film a une résonance toute particulière au vu des événements de ces dernières semaines.

Après un bref pamphlet en images d’archive du début, Spike Lee va nous placer son sujet avec un rapide flashback (en format 4:3) pour nous dévoiler les différentes raisons du pèlerinage de ces 4 vétérans sur les champs de bataille. Et les raisons ne sont pas toujours aussi nobles que l’on pourrait croire!

4 héros de guerre, c’est 4 points de vue différents pour exposer les points de vue du réalisateur qui comme a son habitude exprime sa colère et sa vindicte sur tous les sujets (la guerre 40, les français, les vietnamiens, …).

La mise en scène de Spike Lee est très illustrative: les dialogues où sont cités des faits ou des personnages historiques sont illustrés d’images fixes, ou de flashbacks de fiction. Cette mise en scène permet au réalisateur de marteler son propos, de donner la parole à ses protagonistes sur des sujets divers (mort de Martin Luther King, etc) tout en gardant le cap sur sa narration. Et plus le film avance, plus on se rend compte que la forme du documentaire-démonstration du début se transforme en une fiction à suspense que Spike Lee mêle habilement à son discours politique.

Mais il n’hésite pas non plus à rendre hommage aux films de guerre en général et à APOCALYPSE NOW en particulier en jouant sur cette imagerie véhiculée par des réalisateurs blancs qui rendaient souvent hommage aux soldats blancs. Comme à son habitude aussi, sa mise en scène n’édulcore rien de la réalité de la guerre (les épisodes des mines en sont une belle illustration).

Les 4 vétérans sont interprétés par des pointures parmi les comédiens afro-américains avec en tête du casting une prestation hallucinée de Delroy Lindo (MALCOLM X, POINT BREAK) dans le rôle de Paul. On pense souvent à Marlon Brando – Kurtz dans APOCALYPSE NOW.

DA 5 BLOODS est une bonne surprise de Mr. Lee qui nous livre un film bourré de détails et de niveaux de lecture, un film qui ne manque pas d’action ni d’introspection et qui sert intelligemment la cause noire (#BlackLiveMatters) sans pour autant glorifier les humains en général.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...