Equipe: Fortunato Cerlino, Karlijn Sileghem, Kenneth Mercken, Koen De Graeve, Monica Stan
Durée: 96‘
Genre: Drame
Date de sortie: 13/03/2019
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Sur le bord de la route, le jeune Félix encourage son père et son oncle Willy lors d’une course locale. Plus tard, il s’entraîne avec son père en forêt. Clairement, il en veut, il a la course cycliste dans le sang et ne pourra échapper à son destin...

Notre critique:

Quand on est mordu par la compétition cycliste mais qu’adolescent, on a le taux de testostérone d’un gamin de 12 ans qui n’aurait pas fait sa puberté, que peut-on faire pour devenir malgré tout un champion et en même temps la fierté de son père et de sa famille?

C’est là toute la question que pose COUREUR, film belge de Kenneth Mercken, en abordant les dessous peu reluisants d’un cyclisme qui veut des champions toujours plus performants au mépris même de leur santé.

Après THE PROGRAM -qui relatait la vie de Lance Armstrong– et UN ANGE -qui relevait plus de la fable, voici donc à nouveau un récit qui met en avant les magouilles du sport cycliste de haut niveau. Cependant cette fois-ci, c’est par le biais d’une relation familiale conflictuelle que va se tisser la toile dans laquelle le jeune Félix Vereecke va venir s’engluer.

Approche originale, mais qui hélas n’est pas exploitée suffisamment, conduisant trop rapidement le film vers une sorte de catalogue des multiples façons de se droguer (amphet, EPO, etc) et d’éviter les contrôles anti-dopages. Si bien que le spectateur, au lieu de s’intéresser au conflit entre le père et son fils, risque plus de finir par être écoeuré de voir s’étaler la drogue dans toutes les scènes (même si on sait que le milieu cycliste n’est pas tout blanc).

Dommage car, globalement, la mise en scène et le jeu des interprètes étaient plutôt à la hauteur.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...