Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Drame
Date de sortie: 29/05/2012
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Eric Packer, une jeune milliardaire de 28 ans, embarque dans sa limousine pour traverser New York afin de se rendre chez son coiffeur pour une coupe de cheveux. Mais le Président des Etats Unis est aussi en visite dans la ville et le trajet risque d'être difficile dans une ville sous haute pression sécuritaire...

 

Notre critique:

Un univers désillusionné et déshumanisé dans lequel l’être humain est une quantité négligeable, un des paramètres de trop… Voilà qui résumerait assez bien notre 21e siècle et la vision du romancier Don DeLillo dans son roman de 2003, adapté ici par le réalisateur canadien David Cronenberg (A DANGEROUS METHOD, A HISTORY OF VIOLENCE, THE FLY)
Cronenberg s’est emparé de l’oeuvre sans pour autant bousculer les dialogues qu’il a pratiquement gardé tels quels. Il a juste confiné encore un peu plus son personnage central, Eric Packer, le poussant encore plus loin de l’humanité, humanité qu’il observe pour finir au travers des vitres (blindées et teintées) de sa limousine.
Les nombreux dialogues, souvent très habiles et très sibyllins, rendent le film très bavard et très ‘littéraire’. Heureusement, la mise en scène de Cronenberg, toujours parfaitement maîtrisée, vient dynamiser l’ensemble et mettre la réflexion sur la société au centre du récit. Et au-delà du regard sur la société, c’est le regard sur un homme qui vit sa vie par procuration au travers de statistiques financières et d’instantanés économiques, un homme qui a oublié que c’est dans le biologique que se trouve la réponse ultime comme le lui rappellera Benno Levin, son assassin.
Si la mise en scène est excellente, l’interprétation est elle aussi parfaitement à la hauteur. Il semble que Robert Pattinson ait trouvé, avec Cronenberg, le directeur d’acteur qui a su lui donner une autre dimension de jeu (un peu à l’image d’un Tom Cruise avec Stanley Kubrick). Le reste du casting, de Juliette Binoche à Paul Giamatti, en passant par la ravissante Sarah Gadon, déclame avec talent les dialogues acides de Don DeLillo…

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...