Titre français: Agnus Dei

Equipe:
Durée: 91‘
Genre: Drame
Date de sortie: 17/06/2008
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En 2002, en pleine crise économique argentine, Arturo, un vétérinaire de 77 ans, est enlevé à Buenos Aires. Guillermina, sa petite-fille de 30 ans, est contactée par les ravisseurs. Pour faire face à la situation et obtenir la libération de son grand-père, elle est contrainte de faire appel à sa mère Teresa, fille d’Arturo. Celle-ci vit toujours en France où elle a dû s’exiler avec sa fillette en 1978, après la mort de son mari. Ce retour en Argentine, sous la contrainte des événements, pèse à Teresa en constante contradiction avec sa terre natale. Alors que mère et fille cherchent l’argent nécessaire au paiement de la rançon, des faits tragiques survenus dans le passé trouvent, peu à peu, un écho dans le présent.

Notre critique:

Affrontement des idées politiques mais aussi confrontation des générations sont au centre de ce drame argentin. CORDERO DE DIOS nous entraîne dans les complexité politiques de ce grand pays d’Amérique du Sud. Et si le positionnement politique du récit est parfois difficile à saisir pour les européens, le film joue heureusement sur différents niveaux de lecture qui le rendent malgré tout intéressant pour le plus grand nombre.

Très factuel, souvent filmé caméra à l’épaule pour mieux suivre les personnages, CORDERO DE DIOS joue sur le parallèle entre l’enfance de Guillermina et le moment présent où elle retrouve sa mère Teresa pour récupérer son grand-père kidnappé. Le passé retrouve un écho dans le présent et éclaire ce dernier d’un jour nouveau et la quête du grand-père kidnappé révélera un secret que la famille de Gullermina tentait de dissimuler depuis longtemps.

Film ardu, CORDERO DE DIOS réussit cependant à être captivant de bout en bout et à nous dévoiler un peu de la vie politique moderne argentine…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...