Equipe:
Durée: 82‘
Genre:
Date de sortie: 26/08/2014
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Paloma, 35 ans, et son fils Hector, 15 ans, très complices, sont en vacances hors saison. Quasi seuls dans leur hôtel, ils passent leurs journées à se reposer et à lézarder au bord de la piscine...

Notre critique:

A l’instar de l’excellent BOYHOOD, CLUB SANDWICH s’attache à décrire les transformations liées au passage de l’adolescence. Là s’arrête la comparaison, car ce film mexicain de Fernando Eimbeke (LAKE TAHOE) immerge ses protagonistes dans le lieu clos d’un hôtel désert. Ce lieux clos permet au récit de se focaliser sur les personnages et sur l’interaction du triplet mère, fils et petite amie.
Utilisant des détails du quotidiens, détails très finement observés, le récit joue aussi sur une certaine lenteur qui permet d’installer avec subtilité les interactions entre les personnages. Par petites touches, le spectateur se fait embarquer dans la troublante relation entre Hector et Jasmin qui découvrent peu à peu la sensualité et la sexualité tandis que la mère se retrouve en observation et puis en antagoniste de cette idylle naissante.
Des dialogues minimalistes soutenant un non-dit merveilleusement mis en avant par d’excellents interprètes viennent parachever ce CLUB SANDWICH de très bonne facture.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...