Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Drame
Date de sortie: 07/02/2012
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Téhéran, Iran. Atafeh et Shireen font les mêmes études et sont amies. Atafeh vit avec son frère Mehran dans une famille bourgeoise et libérale tandis que Shireen est dans une famille plus traditionaliste. Toutes deux rêvent de plus de libertés...

Notre critique:

Soirées branchées, interdits bravés, un frère sous l’emprise de la drogue, une jeunesse en révolte qui cherche à s’étourdir, on se croirait presque en Californie et pourtant le récit se situe à Téhéran. Et il tente de montrer que, comme tout un chacun, les jeunes filles de ce pays rêvent d’une vie libre… Quoi de plus normal finalement.
Mais là où un A SEPARATION fouillait en profondeur dans ces personnages pour mettre en avant les contraintes d’un régime et une certaine façon d’interpréter une religion et ce avec beaucoup de subtilité, CIRCUMSTANCE joue une carte plus glamour en filmant très sensuellement -presque érotiquement- les deux filles, en privilégiant la forme plutôt que le fond.
Pour son premier long métrage, Maryam Keshavarz, réalisatrice américaine d’origine iranienne, fait donc preuve d’un réel talent dans sa mise en scène, talent qui malheureusement s’exprime au détriment d’un récit qui aurait pu être beaucoup plus intéressant.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...