Equipe:
Durée: 104‘
Genre:
Date de sortie: 08/04/2003
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Chouchou, un jeune maghrébin, débarque à Paris. Son astuce, très naïve, consiste à se faire passer pour un exilé chilien qui fuit la dictature. Il est recueilli par le Père Léon en charge d'un paroisse dans une banlieue parisienne. Mais la supercherie est vite éventée. Se travestissant à ses heures, Chouchou va trouver un petit boulot chez une psychanalyste avant d'enflammer les nuits d'un cabaret parisien répondant au doux nom de "L'apocalypse".

Notre critique:

Alors comme cela Gad Elmaleh veut faire du cinéma? C’est bien… encore faut-il qu’il ait quelque chose à raconter et surtout qu’il y mette du fond à défaut de forme.

CHOUCHOU, c’est un naufrage annoncé! C’est une compilation de sketches poussés les uns derrière les autres sans aucun sens de la narration. CHOUCHOU c’est plat comme notre petit pays. C’est vide comme le cadavre de la bouteille que l’on vient de jeter après l’avoir avalée d’une traite pour noyer dans l’alcool les deux heures que l’on vient de perdre. CHOUCHOU, ça stigmatise la prétention de certaines personnes douées sur les planches qui pensent que le monde du cinéma n’est rien sans eux. CHOUCHOU, ça collectionne les lieux communs sous le prétexte de l’humour et de l’ouverture. CHOUCHOU, ça cache maladroitement l’inexistence du personnage principal! CHOUCHOU, c’est une arnaque nous vendant Alain Chabat, qui fait acte de présence durant 10 minutes, et cautionne ici l’ouvrage d’un ami. CHOUCHOU, c’est un acte raté! Alors mes petits chouchous, prenez ce conseil pour argent comptant et allez voir ou revoir PUNCH DRUNK LOVE, ADAPTATION ou encore le tétanisant 25TH HOUR, ça c’est du cinéma dans le plus beau sens du terme!

A propos de l'auteur

Journaliste