Equipe:
Durée: 103‘
Genre:
Date de sortie: 30/11/1999
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Inès a trente-cinq ans. Indépendante et passionnée, elle est le pilier qui tient en place une véritable tribu faite de trois "ex", de trois enfants et de sa grand-mère avec laquelle elle est venue de son Chili natal. De l'autre côté, il y a Claude. Cadre supérieur au service d'un multinationale américaine, il a les dents longues, très longues. Pour lui, tout est question de rentabilité, de pouvoir et d'argent. Bien entendu, ces deux mondes vont se téléscoper et il en résultera l'éternel combat (?) entre les sentiments et le profit...

Notre critique:

Chili con carne n’est pas un mauvais film, c’est un film raté qui n’arrive jamais à véritablement décoller ou à passionner son spectateur, faute d’un scénario qui piétine plus qu’il ne fait des bonds. Et c’est là le plus grand malheur, parce qu’on a envie d’aimer cette petite famille avec un coeur en guise d’étendard. Mais les caricatures volent et craquellent toute once de bonne volonté. Les gags sont éculés et ne font plus sourire. Il reste en maigre consolation le duo Antoine De Caunes et Valentina Vargas, couple charmant au demeurant mais on ne peut plus improbable. De Caunes commence enfin à trouver le costume de comédien à sa taille et la jolie Vargas (la rose dans Le nom de la rose) dégage toute la chaleur qu’une latine peut libérer. Mais rien n’y fait, on reste dans les starting-blocks d’une comédie qu’on aurait voulu aimer.

A propos de l'auteur

Journaliste