Titre français: Seven Swords

Equipe:
Durée: 141‘
Genre:
Date de sortie: 14/02/2006
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Notre critique:

Fort d’une production de plus de 50 titres, Kenji Kawai est aujourd’hui loin d’être un inconnu dans l’univers de bof. Ayant acquis ses lettres de noblesse dans le monde de l’animé avec en point de mire PATLABOR et son incroyable score pour GHOST IN THE SHELL, Kawai s’est peu à peu tourné vers les productions live avec un certain succès (AVALON et sa collaboration avec Hideo Nakata). Et puis il y a deux ou trois ovnis auxquels le gaillard a prêté son savoir-faire à deux beaux nanars français que sont BLODDY MALLORY et SAMOURAIS!

Pour le film de l’immense Tsui Hark, on retrouve l’articulation habituelle et chère à l’auteur soit le développement de deux axes distincts. L’un, intimiste au rythme très lent et l’autre gorgé de souffle et d’action. La musicalité, la progression et l’orchestration sont somme toute fort semblables à ses précédents travaux sur des œuvres à la verve similaire. Le mariage synthé et instruments traditionnels est toujours aussi réussi et équilibré. Les amateurs seront en terrain connu et les autres ne doivent certainement pas se priver!

A propos de l'auteur

Journaliste