Equipe: Elizabeth Banks, Ella Balinska, Kristen Stewart, Naomi Scott, Patrick Stewart
Durée: 118‘
Genre: Comédie d'action
Date de sortie: 25/12/2019
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Rio de Janeiro. Sabina dine en tête à tête dans un superbe appartement avec un asiatique -qui se fait appeler Jonny l’Australien- entouré de ses gardes du corps. En fait, elle attire l’attention afin que ses coéquipières puissent intervenir et neutraliser Jonny, escroc notoire...

Notre critique:

Série télé célèbre de la fin des années 70, début des années 80, Charlie’s Angels (“Drôles de dames” dans sa version française) mettait en scènes 3 jeunes femmes séduisantes travaillant pour une agence de détectives créée par un certain Charlie (que l’on ne voyait jamais) et dirigée au jour le jour par Bosley, le patron direct de ces dames, seul lien entre Charlie et elles.

Les histoires étaient simples mais enlevées et les charmes des 3 jeunes femmes d’action apportaient un plus aux traditionnelles séries policières aux héros 100% testostéronés.

Il aura quand même fallu près de 20 ans aux studios hollywoodien pour adapter sur grand écran ces drôles de dames dans CHARLIE’S ANGELS incarnées par trois actrices au dynamisme aussi incontestable que leur apparence, Cameron Diaz, Drew Barrymore, Lucy Liu. Un autre long métrage leur sera consacré en 2003, CHARLIE’S ANGELS: FULL THROTTLE, avant que les studios ne se rendent compte que le public ne suivait pas vraiment.

D’autres tentatives seront faites avec une série flop d’une saison en 2011 et même une série animée! Et voici que, sans doute poussés par de nouvelles actrices stars quelques 15 ans après le dernier long métrage, les studios US ont pensé qu’un petit reboot avec une femme aux commandes (époque oblige pour nos amis américains plus que politiquement corrects) pouvait intéressé le public.

Donc avec un casting approprié (Naomi Scott, Ella Balinska) emmené par la Kristen -Twilight- Stewart plus souriante et à l’aise que d’habitude, Elizabeth Banks (PITCH PERFECT 2 et 3, MAGIC MIKE XXL), à la fois au scénario et à la réalisation, tente de torcher une nouvelle mouture de cette série qui au fil du temps semble relativement mal vieillir et mal passé sur grand écran.

Et en voyant ce nouveau CHARLIE’S ANGELS version 2019, on se dit que, décidément, il y a un énorme problème avec cette série. Car malgré la volonté de nous la jouer version exotique à la “James Bond” ou “Mission Impossible” en nous baladant dans tous les recoins de la planète, le film parvient seulement à générer des évidences en lieu et place d’un vrai mystère. Qui plus est l’humour est tellement à contretemps par rapport au récit et aux scènes d’action qu’il tombe à plat et brise complètement le rythme.

Humour inefficace, fausses pistes complètement fabriquées, combats un peu mous, récit plus macho que la série originale viennent parachever ce qui risque de ressembler à un vrai flop alors que STAR WARS: RISE OF THE SKYWALKER cannibalise nos écrans…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...