Equipe:
Durée: 86‘
Genre:
Date de sortie: 16/10/2001
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Vous l’ignoriez peut-être jusqu’ici, mais une guerre secrète sévit sous nos yeux depuis la nuit des temps. Les chiens se battent depuis des siècles pour nous empêcher, nous, les êtres humains de tomber sous la domination des chats. Les recherches du Professeur Brody sur un vaccin qui mettrait fin aux allergies de certains humains vis à vis des chiens va à nouveau mettre le feu aux poudres. Armé d’une technologie de pointe, le maléfique Mr Tinkles, félin impitoyable, a mis au point un plan d’attaque pour se débarrasser définitivement des chiens et soumettre les Hommes à sa volonté. Rassurez-vous, une équipe d’agents canins de “choc” appartenant à la C.I.S, (Canine Intelligence Service) va pourtant tout faire pour déjouer son diabolique dessein. La guerre est ouverte!

Notre critique:

Ahahaha! Ohohohoho! Mon Dieu que ce film est drôle. Ahlala, on n’a vraiment jamais rien vu d’aussi poilant! Des chiens et des chats qui se livrent une guerre sans merci. Des espions au service secret de sa majesté canine pour sauver le monde de la terreur des chats et de leur plan diabolique pour devenir les maîtres du moooonde !

Alors là, les enfants, côté nanar pelant, on a rarement fait mieux. Des chiens qui jouent les James Bond avec des tonnes de gadgets en toc, un scénar gnangnan barbant et indigent, des acteurs qui s’en tapent et une multitude d’effets spéciaux plus ratés les un que les autres : un désastre que l’on présente comme une avancée technologique parce qu’il combine divers types de trucages où les prises de vues réelles sont mixées à des séquences en animatronics ou en images de synthèse.

La réalisation, quant à elle, fait mal au dos ! Filmée principalement à hauteur d’animaux, cette fiction nous donne toujours l’impression d’être courbée sur l’action. Ce qui après une trentaine de minutes, présente une déconvenue certaine ! Et l’on pourrait continuer à énumérer encore et encore les idioties qui plombent ce truc. L’un dans l’autre, CATS & DOGS représente une turlupinade absolue, bête et faussement révolutionnaire qui en dit long sur comment les producteurs hollywoodiens considèrent nos enfants : une bande d’attardés, avaleurs de n’importe quoi pourvu que cela ne demande pas plus que 3 de Q.I. Désolant, effarant voire effrayant!

A propos de l'auteur

Journaliste