Equipe: BIFFF, Gemma Arterton, Neil Jordan, Saoirse Ronan
Durée: 118‘
Genre: Drame fantastique
Date de sortie: 27/08/2013
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Clara et sa fille Eleanor doivent une fois de plus quitter leur logement. Elles ont été repérées par leurs ennemis de toujours et doivent impérativement fuir...

Notre critique:

Avec Neil Jordan, on est jamais très loin du fantastique, ni d’un scénario original. Découvert dans les années  80 avec THE COMPANY OF WOLVES où il triturait déjà les contes fantastiques, on l’a revu depuis de maintes fois (ONDINE, HIGH SPIRITS) toucher au genre. C’est déjà lui qui avait été mis au commande du très ‘casse gueule’ INTERVIEW WITH THE VAMPIRE.

Quoi de plus normal donc de le voir s’impliquer cette fois-ci dans un vampirisme plus intimiste et plus féminin (puisqu’il s’agit ici de deux femmes vampires) sur un scénario original qui traite les vampires d’une façon assez réaliste, bien dans la lignée des séries actuelles (TRUE BLOOD par exemple).

Mis en image avec soin et variété, BYZANTIUM ne satisfait pas pour autant de bout en bout. Même si des éléments nouveaux font leur apparition dans le mythe du vampire, il manque au film un on-ne-sait-quoi pour qu’il décolle vraiment: est-ce le rythme? est-ce l’interprétation de Saoirse Ronan, moins convaincante que Gemma Arterton? Difficile à dire.

Présenté en 2013 à l’ouverture du Festival du Film Fantastique de Bruxelles, BYZANTIUM n’avait pas plus convaincu que ça, laissant un goût de trop peu dans la bouche, tout en captivant par des images et des côtés ensorcelants assez réussis. Dommage…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...