Titre français: Britt-Marie Was Here

Equipe: Anders Frithiof August, Pernilla August, Peter Haber, Tuva Novotny, Vera Vitali, Øystein Karlsen
Durée: 94‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 04/09/2019
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Britt-Marie est une femme organisée qui gère son foyer et sa vie à la baguette depuis 40 ans aux côtés de son mari, Kent... jusqu’au jour où elle découvre que ce dernier la trompe.

Notre critique:

Les pays du Nord de l’Europe ne sont pas seulement célèbres pour leurs polars et thrillers souvent “borderline”. Ils proposent aussi des films sociaux, souvent décalés d’ailleurs, qui abordent des thématiques diverses et variées.

On se rappellera ainsi de A MAN CALLED OVE, un film suédois complètement décalé, mettant un scène un vieil homme aigri ayant perdu sa femme. Avec BRITT-MARIE VAR HAR (Britt-Marie Was Here), ce sont à nouveau les suédois qui nous proposent un film à tendance sociale puisque le récit suit les aventures de Britt-Marie qui, après 40 ans de mariage, découvre que son mari la trompe.

Le sujet en lui-même est plutôt amusant et impertinent et Pernilla August, actrice bergmanienne qui a joué Shmi Skywalker dans la seconde partie des Star Wars, assure la profondeur de son personnage de femme trompée à 63 ans.

Malheureusement, BRITT-MARIE VAR HAR n’assume pas pleinement ce scénario un peu décalé et oscille un peu trop entre nostalgie et une certaine modernité dans le message sous-jacent (notamment la place de la femme dans la famille) pour trouver sa voie.

Si l’on ajoute à cela, une mise en scène qui fleure le téléfilm et un scénario qui manque de fantaisie à l’instar de son personnage principal, on se retrouve avec un film bourré de bonnes intentions qui a tendance à faire du surplace. Dommage, car vu le sujet, il était sans doute possible d’être un peu moins timoré dans la narration…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...