Titre français: Corpus Christi

Equipe: Aleksandra Konieczna, Bartosz Bielenia, Eliza Rycembel, Jan Komasa, Mateusz Pacewicz
Durée: 115‘
Genre: Drame
Date de sortie: 07/10/2020
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Daniel est détenu dans un centre fermé. Son long casier l’empêche d’entrer en séminaire alors que, touché parla grâce, il souhaite devenir prêtre. Il est mis en liberté conditionnelle et va travailler dans une menuiserie...

Notre critique:

Avant dernier film de Jan Komasa -son dernier est sur Netflix (LE GOUT DE LA HAINE)- BOZE CIALO (CORPUS CHRISTI) est un récit fort qui frappe l’esprit même une fois sorti de la salle de cinéma. Le réalisateur polonais sait manier les images au profit de sa mise en scène et de son histoire, amenant le spectateur exactement là où il veut qu’il aille tant du point de vue de l’empathie avec les personnages que du point de vue de sa narration.

Interprété brillamment par le jeune Bartosz Bielenia, Daniel est un jeune homme touché par la grâce alors qu’il est en centre fermé et qui veut donc, envers et contre tout, embrasser la prêtrise. C’est le hasard (ou un signe de Dieu?) qui lui permettra de réaliser son rêve. Mais son passé de délinquant va être aussi le moteur de cette transformation puisqu’il osera enfreindre les règles pour assumer ses choix.

Si BOZE CIALO (CORPUS CHRISTI) est clairement un drame, ce dernier n’est jamais pesant. La virtuosité de Jan Komasa est justement de parvenir à fluidifier sa mise en scène aux moments les plus difficiles et les plus lourds en émotions. Ne se perdant jamais dans son fil narratif, le réalisateur nous raconte un destin unique au travers de son personnage avec un talent fou qui a valu au film de nombreuses récompenses dans les festivals du monde entier. A ne pas manquer donc!

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...