Equipe:
Durée: 163‘
Genre: Drame
Date de sortie: 15/07/2014
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Olivia est mère célibataire de deux enfants, un garçon, Mason, 5 ans, et d’une petite fille Samantha. Son copain du moment, Ted, a dû mal à accepter qu’elle prenne son rôle de mère au sérieux.

Notre critique:

BOYHOOD n’est pas seulement un film, c’est plus que cela, on pourrait même parler d’expérience, puisque pour alimenter son récit, le réalisateur et scénariste, Richard Linklater, a étalé son tournage sur plus de 12 ans afin de suivre l’évolution de deux jeunes acteurs depuis leur plus jeune âge jusqu’à la fin de leur adolescence.
Cela donne un film de près de trois heures qui aborde bien sûr une pléthore de sujets en étalant le quotidien en fines strates de temps subtilement définies par les technologies, l’habillement ou encore les décors de l’époque. Les acteurs évoluent eux tout naturellement au rythme des coupes de cheveux, de leur appareil dentaire et de détails ténus mais toujours signifiants.
Et malgré la durée, on ne s’ennuie jamais dans cette narration presque documentaire vue au travers de l’évolution d’un jeune garçon, et qui nous fait pénétrer par la petite porte dans une famille de classe moyenne aux Etats-Unis. Car ce n’est pas seulement la vie du jeune enfant qui nous intéresse mais c’est tout ce qui fait la richesse évolutive de son environnement, depuis les familles bien pensantes américaines jusqu’à l’élection d’Obama vu comme un sauveur pour bon nombre d’entre eux.
Evidemment, on pourra reprocher, dans l’expérimentation choisie, une certaine dilution du propos central lui-même, au profit d’une évolution lente et en douceur des personnages sans réel antagonisme sur le court terme. Mais ce manque est compensé par le plaisir de suivre en temps compressé le parcours tant physique que psychologique de personnages réels…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...