Equipe:
Durée: 88‘
Genre:
Date de sortie: 06/05/2003
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Cayeux et ses galets. Cayeux, l'automne, l'hiver, le printemps et l'été. Paul aime Marie. Et Marie rêve d'un ailleurs meilleur. Albert, cadre à l'usine de traitement de galets, rêve lui aussi de jours meilleurs. Marie et Albert rêveront-ils ensemble?

Notre critique:

Caméra d’Or à Cannes en 2002, BORD DE MER est une première oeuvre de fiction sensible et intelligente. Sorte d’étude en milieu clos (un village côtier français), ce drame social, rythmé par les saisons qui passent, présente une série de tranches de vie montées en parallèle traduisant assez bien l’atmosphère de la cité balnéaire.

En synchronisant les actes des personnages avec les saisons, en montrant leurs existences mornes faites d’actes répétitifs, François Favrat et Julie Lopes-Curval réussissent à renforcer l’effet de décrépitude de la cité et l’effet de nostalgie. Car BORD DE MER est bien un film sur la nostalgie: celle de l’entreprise familiale, celle de l’ancienne grandeur de la ville.

Mais BORD DE MER souffre des défauts de ces qualités. Si nostalgie et déception sont les maîtres mots du film, ils sont aussi l’illustration d’une certaine lenteur et d’une répétition accumulée accentuées parfois par une musique hypnotique qui accompagne les rêveries. Enfin, l’utilisation d’un certain nombre de plans fixes pour installer des anecdotes ou même des gags visuels ne vient hélas pas non plus dynamiser le film et on se prend à regretter une mise en scène un peu trop sage et peut-être un manque de décalage dans le propos…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...