Titre français: Scandale

Equipe: Charles Randolph, Charlize Theron, Jay Roach, John Lithgow, Margot Robbie, Nicole Kidman
Durée: 109‘
Genre: Drame biographique
Date de sortie: 29/01/2020
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

2015. Journaliste et présentatrice, Megyn Kelly a une grande gueule. Mais elle est sur Fox News et ça pourrait donc passer, si Roger Ailes, le patron de la chaîne, était d’accord avec elle notamment sur ses prises de position face à Donald Trump alors que ce dernier est en pleine campagne...

Notre critique:

Le réalisateur, Jay Roach s’est taillé une solide réputation dans les comédies qu’il a faites jusqu’ici. On pense forcément à la série des AUSTIN POWERS mais aussi à MEET THE FOKERS ou bien son remake du DINER DE CONS (THE DINER). C’est donc d’autant plus étonnant qu’après plus de 8 films dans ce genre-là, on retrouve le réalisateur américain d’abord aux manettes du biopic DALTON TRUMBO puis derrière la caméra de ce BOMBSHELL (Scandale).

Car le sujet de BOMBSHELL, inspiré de faits réels, est tout sauf humoristique, puisqu’il raconte comment plusieurs journalistes féminines de Fox News vont finir, après des années de harcèlement de leur patron à trouver la volonté de dénoncer ce dernier, ce qui lui vaudra sa démission de la direction de la Fox le 21 juillet 2016.

Pour que l’empathie fonctionne à son maximum, il fallait un casting qui emporte l’adhésion de tous les publics. Et avec le trio Nicole Kidman, Charlize Theron et Margot Robbie, on peut dire que la production a fait le bon choix, choix qui cristallise rapidement le dégoût sur le répugnant Roger Ailes (très bien interprété par un John Lithgow presque méconnaissable).

Si le film dans son ensemble parvient à dénoncer les agissements du patron de la Fox à l’époque et si il montre plutôt bien l’univers impitoyable d’un network américain tout puissant tel que la Fox, BOMBSHELL (Scandale) alterne un peu trop les moments forts avec des moments plus plats qui brisent le rythme et minimisent l’empathie.

A voir en tout cas absolument, pour l’éclairage apporté sur une des (nombreuses, hélas) affaires de harcèlement qui ont émaillé l’Amérique depuis quelques années déjà!

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...