Equipe:
Durée: 128‘
Genre: Drame
Date de sortie: 18/11/2008
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Manchester, Angleterre. Une importante opération de police est menée contre des terroristes musulmans qui se font sauter avant l'intervention. Pendant ce temps, en Irak, Roger Ferris travaille sous couverture pour la CIA. Il rencontre un futur martyr, Nizar, qui ne veut pas mourir pour en tirer des informations capitales sur le terrorisme local.

Notre critique:

BODY OF LIES, c’est d’abord un scénario de politique-fiction basé sur un roman et bien ficelé par le scénariste de THE DEPARTED, qui lie habilement personnages et faits politiques dans un maelström d’espionnage. C’est ensuite un réalisateur à qui on ne le fait pas, Ridley Scott, et qui est capable de tenir une caméra tant dans les moments calmes que dans les scènes d’action…

Enfin, c’est de l’espionnage solide qui met en évidence à quel point, depuis le 11 septembre, la surveillance est au centre d’un monde parallèle qui tente de prévoir plus que jamais les coups d’un adversaire imprévisible et dangereux. BODY OF LIES montre aussi comment l’alliance entre une tête pensante et un homme de terrain peut être efficace même si elle est souvent explosive. Et le jeu entre un Russel Crowe grossi et cynique et un Leonardo DiCaprio, plus mûr, toujours dans le mouvement, confère au film une force et une efficacité encore plus grande tant dans le suspense que dans la confrontation entre les univers des deux hommes.

Les amateurs du genre apprécieront sans aucun doute ce bel ouvrage…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...