Equipe:
Durée: 94‘
Genre:
Date de sortie: 17/09/2002
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le royaume de France est corrompu. De Louis XIV à Mazarin en passant par Anne d'Autriche, tout le monde trafique et assassine à tour de bras. Seule une jeune fille, Blanche de Peronne, qui a vu sa famille tuée devant elle, se décide à lutter et crie vengeance...

Notre critique:

Et voilà la dernière production Besson (par sa firme Europa) qui atteint nos écrans pour nous proposer un spectacle ‘grand public’ dont la maison a le secret (voir les TAXI I et II): une sorte de grand fourre-tout où l’on mêle Histoire de France, drogue et complots en tout genre.

Dès le départ le ton est donné: humour et anachronisme langagier se partageront la vedette avec une bonne dose de violence assénée sans retenue. Malheureusement, on se rend très vite compte que les bons mots et les dialogues ne résonnent qu’entre eux sans jamais réellement alimenter le récit. Tant et si bien qu’à la fin l’ensemble sonne plutôt faux et perd son sens.

Si la distribution est tout à fait fabuleuse et jouissive: José Garcia en Louis XIV, Jean Rochefort en Mazarin, Carole Bouquet en Anne d’Autriche, Lou Doillon en vengeresse ou encore Antoine de Caunes en exécuteur des basses oeuvres , les acteurs ont un peu trop la bride sur le cou et cabotinent quelque peu.

Globalement, la foison des pistes, le récit mal tenu et l’humour forcé font de ce BLANCHE un film sans queue ni tête où l’on pourra éventuellement rire de temps à autre aux quelques phrases stéréotypées . Cela ne fait évidemment pas grand-chose à se mettre sous la dent…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...