Titre français: La Chute Du Faucon Noir

Equipe:
Durée: 143‘
Genre:
Date de sortie: 19/02/2002
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Octobre 1993. Une troupe de plus de 120 soldats d'élites américains sont envoyés sur Mogadishu en Somalie pour capturer les lieutenants du seigneur de la guerre Mohamed Farrah Aidid. Mais lors du raid aérien, deux hélicoptères Black Hawk sont abattus et les soldats se trouvent alors entourés de Somaliens armés juqu'aux dents. La débâcle n'est pas loin...

 

Notre critique:

Partant d’une histoire relatant un jeu de massacre, on ne pouvait s’attendre à l’écran qu’à une rafale d’horreurs en tout genre. Et pour cela on n’est pas décu! Certaines scènes (la récupération de l’artère fémorale à mains nues dans la jambe du soldat) sont à la hauteur de quelques films gore avec le réalisme en plus. Mais c’est sans compter la maestria de Ridley Scott qui délivre son message de réalisme avec des images presque stylisées, toujours proches du clip et qui ne font que renforcer le sentiment de malaise à la vision du film.
Difficile dès lors de juger ou non d’une qualité d’interprétation (même si la distribution est incontestablement soignée) dans un film où l’on vous cloue sur votre siège en vous la jouant speedé et hyperréaliste, difficile aussi de voir le message au-delà des images léchées mais dures et des scènes sans répit…

Au-delà du récit lui-même, BLACK HAWK DOWN est une merveilleuse illustration de l’ingérence américaine dans les affaires du monde mais aussi une superbe démonstration (lorsque l’on voit les conclusions très patriotiques du film) de leur absence de mémoire de l’Histoire. Et c’est peut-être cela qui fait que le film laisse dans l’esprit une trace ambigue: on ne sait trop s’il faut admirer ce patriotisme béât qui conduit les US à se fourvoyer dans des opérations suicides ou s’il faut condamner un patriotisme prétentieux qui les contraint à se croire investis de la mission de sauvetage du monde… A vous de voir!

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...