Titre français: La Chute Du Faucon Noir

Equipe:
Durée: 143‘
Genre:
Date de sortie: 19/02/2002
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Notre critique:

C’est devenu une habitude, à chaque nouvelle aventure cinématographique signée Ridley Scott correspond une nouvelle odyssée musicale zimmérienne. Loin de jouer de la grosse artillerie façon GLADIOTOR, le compositeur allemand a, cette fois, exploré la culture musicale africaine nous la jouant world music. De fait, le score s’inscrit plus dans la lignée de A WORLD APART que de THE ROCK, même si depuis notre lascar a appris la manipulation lourdingue des synthés.

Plus qu’un simple métissage culturel, cette plaque rejoue l’affrontement afro-ricain. Les riffs sauvages et les synthés atmosphériques se télescopent aux sonorités tribales de séduisante manière. Loin, de jeter une bouillie insipide à nos oreilles, Zimmer scinde suffisemment ses influences pour les préserver. En outre, on retrouve Rachid Taha, Baaba Maal et la désormais incontournable Lisa Gerrard côté guests. Pour les puristes, signalons la présence de Michael Brook, compositeur du somptueux ALBINO ALLIGATOR, dans la formation.

Somme toute un fort honorable score, loin du nauséeux ouvrage de Scott, qui sans atteindre la perfection d’un THIN RED LINE mérite une écoute approfondie.

A propos de l'auteur

Journaliste