Equipe:
Durée: 104‘
Genre:
Date de sortie:
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Gustavo (René Lavan) est un idéaliste fraîchement diplômé de l'école Lénine de La Havane. La bourse qu'il devrait logiquement décrocher lui permettra de partir pour Prague, finir ses études d'aéronautique. Sa rencontre avec Yolanda (Mayté Vilan) détruit les plans d'un futur sans l'ombre d'un nuage. Malgré des divergences politiques radicales, ils vont tomber amoureux et vivre une passion en plein effondrement social...

Notre critique:

Le réalisateur américain Leon Ichaso (SUGAR HILL avec Welsey Snipes) s’enfonce dans une histoire d’amour impossible avec un discours politique grave sur son pays d’origine: Cuba.

Amalgame de plusieurs dizaines de personnalités cubaines, les protagonistes de cette fiction sont bâtis sur des réalités. Le constat politique est sans appel. Le pouvoir du Dieu dollar et des touristes, les camps sida, les manifestations publiques écrasées, l’avillisement d’une population n’ayant comme seul recours que le sacrifice suprême telles sont quelques-unes des données de la dégradation de Cuba et de ses habitants.

Si ce contexte de vie n’empêche pas un couple de s’aimer, il l’empêche de s’épanouir.

Ce (mé-)tissage entre deux humains, deux communautés aux rêves radicalement différents est mis en image par un réalisateur (trop?) proche de sa cause.

Tout nous paraît si noir, si désespérant. Mais nous, européens, pouvons-nous mettre en doute la bonne foi de toute une équipe en prise avec ses origines? Non. Il en reste que comme l’annonce son titre : BITTER SUGAR est doux-amer, même beaucoup plus amer que la douceur et la volupté des formes de Mayté Vilan (vue dans THE SPECIALIST) et de la beauté plastique de son partenaire René Lavan. Couple idyllique enfermé dans un pays-prison où il ne fait pas bon rêver.

Ce sucre amer est pourtant un vrai film avec une petite dizaines de personnages prêts à tout pour défendre leur rôle quel qu’il soit.

A propos de l'auteur

Journaliste