Equipe:
Durée: 103‘
Genre: Western
Date de sortie: 18/12/2007
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Aux confins de l'ouest américain, Big City est une charmante ville comme ce bon vieux far west en a tant généré à l'époque des pionniers. Bagarres, prostitution, saloons, chercheurs d'or, tout le monde se rencontre à Big City... Sauf les peaux rouges qui pensent que la ville est maudite et subira bientôt une malédiction terrible. Un beau jour, alors qu'un convoi est attaqué par les peaux rouges en question, les hommes d'abord et ensuite, ne les voyant pas revenir, les femmes, se rendent au combat et sont obligées de se réfugier dans un fort loin de la ville laissant Big City sous la direction de leurs seuls enfants et de l'ivrogne de service, le vieux Tyler...

Notre critique:

Si le point de départ est clairement amusant et aurait pu amener à une comédie de situation très drôle, Djamel Bensalah (IL ETAIT UNE FOIS DANS L’OUED ou LE RAID) ne nous propose au travers des enfants qu’une caricature des parents, ce qui fait que le choix de présenter ce récit avec des enfants pour héros un simple prétexte.

Si l’on ajoute à cela une grande naïveté dans le propos et le jeu très inégal des enfants, BIG CITY passe assez loin du message distillé en filigrane à droite ou à gauche: essayez de changer le monde.

Dommage car Eddy Mitchell en soulographe et en dernier adulte au milieu de tous ces enfants aurait certainement valu le détour dans un autre film et ce n’est pas les grands tubes musicaux des années 70 et 80 qui parviennent à sauver un film plutôt raté.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...