Equipe:
Durée: 90‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 19/06/2012
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans un petit village en France, Paul, peintre de son état, est réveillé par sa femme, Alice, qui lui demande d'aller chercher le gigot pour le repas avec ses enfants le lendemain. Paul s'exécute de mauvaise grâce...

 

Notre critique:

Jean Becker, c’est surtout L’ETE MEURTRIER mais c’est aussi un cinéaste sensible qui a toujours su analyser les rapports entre les générations avec une sensibilité de bonne aloi.
A près de 80 ans et avec ce nouveau film, si Jean Becker a su garder une certaine fraîcheur, il a hélas plus de mal à éviter les clichés dans les rapports entre ce peintre au bord du suicide et cette jeune fille en complète rébellion contre sa mère et le monde entier. Son histoire (trop) classique et (trop) simple devient rapidement très répétitive pour être complètement intéressante.
Si Patrick Chesnais est parfait comme à son habitude dans ce type de rôle de gars un peu bougon, la vraie révélation du film, c’est Jeanne Lambert, bourrée d’énergie, rappelant la Sophie Marceau de LA BOUM, crevant l’écran pour son premier rôle au cinéma et que l’on ne manquera pas de suivre dans sa future carrière cinématographique.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...