Equipe: Albrecht Schuch, Alfred Döblin, Burhan Qurbani, Jella Haase, Martin Behnke, Welket Bungué
Durée: 183‘
Genre: Drame
Date de sortie: 05/08/2020
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

C'est l'histoire de Francis B. Comment a-t-il survécu en fuyant la Guinée-Bissau, son pays? Comment est-il arrivé à Berlin? Et que s'est-il passé dans cette ville?

Notre critique:

Francis a un passé mystérieux que l’on imagine violent mais il a décidé de changer. Toute la question étant de savoir si il pourra changer ou s’il redeviendra le « bad boy » qu’il a toujours été. Et c’est ce que BERLIN ALEXANDERPLATZ, présenté à Berlin en 2020, adapté du roman éponyme de 1929 de Alfred Döblin, va nous conter pendant un peu plus de 3h de film.

Francis, renommé Franz par Reinhold, celui qui va lui donner un job dans une bande de dealers veut avant tout être un homme décent, honnête mais Reinhold sera son âme damnée qui va le ramener sans cesse sur la pente du mal.  Heureusement, après avoir rencontré le démon Francis rencontre un ange, Mieze. Un ange gardien sous la forme d’une escort girl.

Adapté déjà deux fois au cinéma (une fois en 1932 et une fois en 1980 par Rainer Werner Fassbinder, le roman de Döblin, a, dans cette version de Burhan Qurbani, été remis au goût du jour, notamment en passant le personnage principal d’un homme fraichement sorti de prison à un réfugié venu de Guinée-Bissau. Cette modernité, brillamment mise en scène, donne à cette descente aux enfers une puissance diabolique.

Divisé en 5 parties (plus un épilogue), BERLIN ALEXANDERPLATZ est un film fort, shakespearien de par ses personnages emportés dans la tourmente de leur folie, pas forcément facile à regarder, et qui a une portée universelle au niveau du message de rédemption qu’il véhicule.

On lui reprochera cependant une certaine facilité/linéarité dans la narration qui diminue un peu la dynamique du film par moment. Les interprètes sont quant à eux parfaits avec une mention spéciale pour Albrecht Schuch, dans le rôle de Reinhold qui fait une prestation particulièrement remarquable.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...