Equipe: Emily Watson, Gugu Mbatha-Raw, Tom Wilkinson
Durée: 104‘
Genre: Drame
Date de sortie: 02/06/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1769. La Grande Bretagne est le centre d’un empire colonial et d’esclavage. Le capitaine Lindsay a eu une enfant métisse, nommée Belle. Alors qu’il doit quitter l’Angleterre sur ordre du Roi pour aller guerroyer, il confie Belle a son grand-oncle Lord Mansfield, un juge...

Notre critique:

A partir d’une situation plutôt inhabituelle dans ce 18e siècle anglais -un aristocrate élève une métisse dans un monde esclavagiste, BELLE offre une aventure dramatique riche en intrigues et en retournements.

Le plus intéressant est sans doute la démonstration très réussie autour de la naissance et de l’argent. L’idée d’opposer dans la même famille la jeune fille blanche sans argent et la jeune fille métisse fortunée rehausse bien évidemment le propos du film, amenant le spectateur à s’interroger sur des valeurs qui existent encore dans le monde d’aujourd’hui.

L’argent, la naissance sont une chose, mais le film n’oublie pas de nouer, à un autre niveau, une intrigue amoureuse et une intrigue autour d’un procès de navire d’esclaves. Ces ‘affaires’ parallèles contribuent à enrichir l’histoire et éclairer un siècle charnière en Europe, mais peuvent à certains moments déforcé le récit principal.

Comme toujours dans les films britanniques, les personnages sont remarquablement brossés et très bien interprétés par une palette de comédiens hors pairs: Tom Wilkinson en juge intelligent et plein de convictions, Gugu Mbatha-Raw (JUPITER ASCENDING) en métisse et femme de tête et de coeur ou encore Emily Watson en aristocrate en avance sur son temps.

BELLE est donc un film à voir principalement pour son sujet et ses comédiens même si la mise en scène est très traditionnelle, sans relief particulier, en adéquation avec un film qui manipule plus les idées que l’action dramatique.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...