Equipe: Brian Ferguson, Brian Welsh, Kieran Hurley, Kimber Closson, Martin Donaghy
Durée: 101‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 13/11/2019
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En 1994, le gouvernement britannique a annoncé un projet de loi de justice pénale et d’ordre public. Elle interdisait les rassemblements sans permission au cours desquels de la musique amplifiée était jouée ... totalement ou principalement caractérisée par l'émission d'une succession de beats répétitifs.

Notre critique:

Dans une petite ville d’Ecosse, deux jeunes adultes, Johnno et Spanner, sont copains comme cochons. Spanner a une très mauvaise influence sur Johnno selon la mère de celui-ci. Et Spanner, de son vrai nom Scott Smith, a un frère aîné, Fido, complètement marteau… Johnno et Scott adorent les beats…

BEATS est en noir et blanc. Noir et blanc comme l’hommage que BEATS fait aux années 90 en Ecosse. Noir et blanc comme le sont Spanner et Johnno: indissociables comme les doigts d’une main, mais tellement différents aussi.

Et Brian Welsh sait utiliser ce noir et blanc pour nous emmener dans les dérives d’une amitié forte et d’une envie de ne pas respecter l’ordre établi qui anime les deux jeunes gens. Le récit va nous conter les aventures de ces deux jeunes qui vont tout faire pour aller à une rave party, pour se rebeller contre un gouvernement britannique qui leur impose un dictat contre la musique qu’ils aiment.

BEATS a un scénario bien ficelé qui parvient à donner une impression de hasard et d’incohérence au travers d’une narration qui s’enchaîne avec fluidité et naturel. C’est le même naturel qui relie l’ensemble du casting pour rendre l’histoire encore plus réaliste.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...