Titre français: Les bêtes du Sud sauvage

Equipe:
Durée: 93‘
Genre: Drame
Date de sortie: 11/12/2012
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

La petite Hushpuppy écoute battre le coeur des animaux avec qui elle vit en permanence dans une cabane du bayou. Elle vit dans le bassin, un monde d'eau et de fêtes, avec son père. C'est un endroit pauvre mais le plus bel endroit du monde pour la petite fille...

Notre critique:

Hushpuppy est une petite fille comme beaucoup d’autres: même si elle est très autonome, elle aimerait beaucoup que son papa fasse plus attention à elle… Mais son univers est par contre bien différent, alors qu’elle vit dans une des nations les plus riches du monde, c’est une nature puissante et indomptée qui est omniprésente autour d’elle, nature avec laquelle il faut composer, plus particulièrement quand un ouragan s’emmêle.
Premier long métrage de Benh Zeitlin, BEASTS OF THE SOUTHERN WILD est une belle claque dans la figure de ces américains nantis et de tous les nations dites industrialisées qui bien à l’abri regardent les catastrophes mondiales survenir les unes après les autres.
Pamphlet et fable écologique, le film montre comment on peut déraciner des populations entières sous le couvert d’un système économique et politique qui ne leur correspond pas mais il est aussi, et c’est sa force principale, un message d’espoir lancé à la face des spectateurs qui dit en clair "profitez de la vie en toutes circonstances".
Film recommandé par Barack Obama himself (excusez du peu), BEASTS doit aussi beaucoup à l’inspiration de ses acteurs, à commencer par la formidable petite Quvenzhané Wallis qui crève littéralement l’écran dans chacun des plans. A ne pas manquer donc…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...