Titre français: Une grande fille

Equipe: Aleksandr Terekhov, Andrey Bykov, Kantemir Balagov, Vasilisa Perelygina, Viktoria Miroshnichenko
Durée: 130‘
Genre: Drame de guerre
Date de sortie: 22/07/2020
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Notre critique:

Dans un Leningrad ravagé par la guerre, BEANPOLE nous propose de suivre des personnages eux-mêmes marqués par la guerre, qui tente de se refaire une vie normale, une tentative totalement vaine au vu des préjudices irréparables subis en temps de guerre.

Kantemir Balagov, le réalisateur, nous avait déjà surpris avec un premier long métrage, TESNOTA, inégal, mais qui démontrait déjà pour ce jeune réalisateur de 29 ans, une maestria de la mise en scène qui laissait présumer de très bonnes choses pour la suite.

Avec BEANPOLE, il ne nous déçoit pas, bien au contraire. Il a réussi à parfaitement gommer les petites faiblesses de sa première mise en scène et nous propose un récit qui n’en finit pas de surprendre le spectateur. Avec des rebondissements qui surviennent aux moments clés de l’histoire, le film maintient l’attention du spectateur au-delà de sa lenteur et de son attention aux détails qui façonnent les personnages.

La rigueur que Balagov s’impose déteint sur son récit et ses personnages rendant ainsi palpable les drames qui se jouent tout au long de BEANPOLE. Lorsque l’on croit enfin les personnages sortis du tunnel, ils y retombent pour mieux nous montrer toute la détresse de cet après-guerre.

Nouvelle venue au cinéma l’actrice Viktoria Miroshnichenko crève littéralement l’écran interprétant parfaitement cette Iya brisée par la guerre et en proie à des troubles post-traumatiques qui l’empêchent de se sentir à nouveau femme.

BEANPOLE n’est pas un film facile, loin s’en faut, son côté lent renforçant la pesanteur du drame qui se déroule devant nos yeux, mais c’est un drame remarquable qui fait plonger le spectateur dans cet univers délabré d’après guerre, tant au niveau matériel que psychologique…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...