Equipe: Chris Evans, Jeremy Renner, Joss Whedon, Mark Ruffalo, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson
Durée: 141‘
Genre: Film d'action
Date de sortie: 21/04/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Les Vengeurs lancent une attaque massive contre un des repaires de Hydra. Ils sont à la recherche du sceptre de Loki pour tenter de récupérer celui-ci et d’empêcher Hydra de parvenir à utiliser ses pouvoirs...

Notre critique:

En 2012, nous avions enfin eu droit à une adaptation (très attendue) de la franchise des Vengeurs (Avengers) réunissant tout ce qui se fait de mieux en matière de super-héros de l’univers de Marvel. D’aucuns pouvaient voir ça comme une sorte de pot-pourri des Iron Man, Captain America, Thor, Hulk et consort, d’autres, les plus fans, comme l’arrivée sur grand écran d’une des franchises de Marvel les plus passionnantes.

Quoiqu’il en soit, voici AVENGERS : AGE OF ULTRON, le deuxième opus, avec encore plus de super-héros, encore plus de personnages, encore plus d’effets spéciaux, encore plus de 3D, encore plus… de tout.

Et c’est bien là que l’on trouve les limites de ce type de blockbuster. A vouloir trop en faire, le film finit par donner trop peu de place à chacun des personnages, à tellement multiplier les effets spéciaux que la lisibilité des combats en prend un coup.

On regrette dès lors de ne pas avoir plus de scène avec la Vision, que Vif Argent disparaisse si vite et que la Sorcière Rouge soit à peine étoffée, tandis que l’amourette entre la Veuve Noire et Bruce Banner/Hulk soit à peine effleurée. On se dit aussi que quand on a des effets spéciaux comme cela, les studios pourraient se permettre de nous faire des combats mieux filmés et mieux chorégraphiés, en essayant pas de nous étourdir à tout prix par une virtuosité qui a ses limites.

L’univers de Marvel est immensément riche et tenter à tout prix de le caser dans des boîtes de deux heures qui résument parfois 20 ans d’existence et plus des personnages est un défi qu’il faut prendre au sérieux et que le studios semblent oublier.

Bien sûr, le divertissement est ébouriffant et l’humour des dialogues fait souvent mouche (en tout cas pour les fans) mais cette course au ‘too much’ reste très préjudiciable à l’ensemble et surtout très nuisible à la franchise sur le long terme: que va-t-on nous servir la prochaine fois de plus fort? Oui, je sais, Thanos, mais ensuite?

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...