Equipe:
Durée: 103‘
Genre:
Date de sortie: 14/11/2000
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

New York, l'automne (là, on fait très très fort).

La séduction est un jeu d'enfant pour le grisonnant mais toujours séduisant Will Keane. Célibataire, propriétaire d'un resto très "hype" de la grosse pomme, notre dragueur invétéré va très vite tomber amoureux d'un beau brin de jeune fille. Fraîche comme une brise dans la chaleur de l'été, belle comme le soleil se couchant sur l'Antarctique, Charlotte est une friandise comme les hommes pourraient en rêver.
Petit problème, mais plutôt costaud: Charlotte est malade, mais alors très malade : du genre, elle ne passera pas l'hiver. N'écoutant que la voix de son coeur, le beau Richard et son coeur de lion (ndlr: c'est facile, mais j'aime bien, na!) vont tout faire pour que la belle voit les boules de Noël dodeliner le long des branches du beau et grand sapin que le coeur de beurre de Richard a concocté pour elle.

Notre critique:

On pouvait s’attendre, après XIU XIU, à une réalisation un peu plus engagée de la part de Joan Chen. Complètement avilie par les clichés des mélos à l’américaine, la réalisatrice ne fournit, ici, qu’une copie docile (pour ne pas dire servile). Sans génie, ni point de vue, elle illustre mièvrement une bluette formatée.
Heureusement, Richard Gere et Winona Ryder se sauvent d’un tel naufrage grâce à leur prestation plutôt vivifiante. Même s’ils ne peuvent réellement augmenter la qualité intrinsèque de l’ouvrage, il faut néanmoins les en isoler.

En somme, une oeuvrette pour ménagère fatiguée en manque de soaps pleurnichards.

A propos de l'auteur

Journaliste