Equipe:
Durée: 106‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 05/11/2013
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Anna et Annie de Cressac donnent des cours de danse. Et elles se font accompagner au piano par leur neveu Paul qui a perdu ses parents ainsi que l’usage de la parole…

Notre critique:

Après nous avoir séduit avec deux films d’animation L’ILLUSIONISTE et LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE, Sylvain Chomet se lance dans le long métrage de fiction. Mais si il quitte l’animation, il continue à garder un regard tout particulier quand il s’agit de personnages réels.
En choisissant délibérément un côté très surréaliste entre Gondry et Jeunet, le réalisateur ne s’éloigne pas trop de ses anciennes amours. Si la mise en scène et le jeu des acteurs sont plutôt réussis, l’ensemble de l’histoire manque de dynamique interne et se traîne, tandis que les personnages semblent cruellement manqués d’interactions et d’antagonismes entre eux.
Et si le film fait parfois aussi penser à du Tati tant par les situations que par le côté ‘musical’ de l’ensemble, il en manque un peu la substantifique moelle qui pourrait rendre cohérent cette histoire et retenir l’attention du spectateur.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...