Equipe: Diane Kurys, François-Xavier Demaison, Fred Testot, Josiane Balasko, Sylvie Testud, Zabou Breitman
Durée: 90‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 27/01/2016
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

C’est le dernier jour de tournage pour Sybille. Alors qu’elle sort du plateau de tournage, elle reçoit un appel d’une certaine Ingrid qui voudrait produire le prochain film qu’elle tournera, adapté de sa propre vie. Mais la soeur de Sybille n’est pas d’accord avec ce déballage...

Notre critique:

Adapté du livre de Sylvie Testud, “C’est le métier qui rentre”, une sorte de pamphlet drôle et quelque peu inspiré de certaines aventures de l’actrice, ARRÊTE TON CINEMA! a, sur le papier, de quoi séduire par son propos.

Car cette mise en abyme du cinéma dans le cinéma est assez séduisante: une actrice qui se décide à parler de sa vie dans un film et qui trouve deux productrices complètement folles pour le monter. L’idée est d’autant plus séduisante lorsque l’on connait le triple casting gagnant: Josiane Balasko et Zabou Breitman en productrices absolument déjantées et Sylvie Testud en actrice/réalisatrice naïve et manipulée. Un tiercé très dynamique tout à fait jouissif…

Mais voilà la réalisatrice de LA BAULE LES PINS ou DIABOLO MENTHE, Diane Kurys, transforme malheureusement assez vite ce qui pourrait être une charge contre le monde hypocrite et terriblement factice des coulisses du cinéma en un joyeux foutoir usant et abusant de certains tics de mise en scène (les cauchemars à répétition de l’héroïne) et semblant laisser un peu en roue libre son récit.

Si le dynamisme des actrices remporte l’adhésion, on reste donc beaucoup moins convaincus par cette caricature appuyée et désamorcée dans le même temps qui finalement ne fait pas passer le message satirique qui aurait clairement sauver le film de la banalité.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...