Equipe:
Durée: 110‘
Genre:
Date de sortie: 16/12/2003
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Antoine est maître d'hôtel dans une brasserie parisienne. Un soir, en rentrant du travail, il sauve par hasard un inconnu du suicide. Mais l'homme, Louis, lui en veut terriblement de ne pas l'avoir laissé mourir en paix. Victime de sa compassion, Antoine, sans trop savoir pourquoi, n'a de cesse de vouloir l'aider et de lui redonner goût à la vie. Il l'héberge, lui trouve un travail, et, petit à petit, un lien commence à naître entre les deux hommes. Mais il a beau faire, Louis n'a qu'une seule obsession, Blanche, la femme de sa vie, celle à cause de qui il a voulu mourir. Sans lui en parler, Antoine décide de la retrouver. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévues, l’amour joue parfois de drôles de tours.

Notre critique:

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, et ce n’est pas le dernier film de Pierre Salvadori qui nous fera dire le contraire.
Deux pauvres diables complètement dépassés par les éléments de leur vie, l’un complètement dépressif et au bout du rouleau et l’autre qui à force de ne pas savoir dire non, empoisonne sa pauvre vie. Entre ces deux bougres, une fleuriste jolie comme un bouton de rose qui sème les pagailles sentimentales sur son passage sans même s’en rendre compte. Avouez qu’avec un tel tableau, le mélodrame n’est pas loin et on se sentirait presque obligé de prévoir le paquet de mouchoirs à portée de la main. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Ici donc point de reniflements, ni de traces lacrymales, car c’est tout simplement vers de charmants petits instants de fantaisie et de simplicité qu’APRES VOUS a décidé de nous entraîner.

Comme il avait déjà su si bien le faire dans LES APPRENTIS avec le tandem François Cluzet et Guillaume Depardieu, ou encore avec Marie Trintignant dans COMME ELLE RESPIRE, le réalisateur, à partir de situations plutôt graves et d’une accumulation de malheureux quiproquos et malentendus, a choisi de flirter une nouvelle fois avec la comédie drôle et émouvante comme peut l’être la vie.
Pour ce faire l’homme a une arme secrète qui fait terriblement mouche: ses acteurs et les personnages dont il les habille. Avec profondeur et intelligence, il dessine les caractères de chacun par petites touches élégantes et subtiles, les rendant ainsi terriblement généreux et humains. Sans jamais sombrer dans la vulgarité ou la facilité, en mélangeant finement les bons mots, le burlesque mais aussi la générosité et l’émotion, APRES VOUS réussit au fur et à mesure des scènes à nous rendre tout ce petit monde bancal touchant et attachant.

Film d’acteurs où la complicité insolite entre un Daniel Auteuil et un José Garcia rayonne d’aise et de talent derrière une Sandrine Kiberlain charmante et magnétique, APRES VOUS est une savoureuse petite comédie qui vous soigne autant le mental que les zygomatiques. Malgré quelques baisses de rythme et redondances un peu longuettes en fin de parcours (mais tout ce qui est humain n’est jamais complètement parfait), on ne saurait trop vous recommander de passer la porte pour vous y attabler. Après vous donc…

A propos de l'auteur

Journaliste

Journaliste