Equipe: Alex Garland, Gina Rodriguez, Jennifer Jason Leigh, Natalie Portman, Oscar Isaac, Tessa Thompson
Durée: 115‘
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 07/03/2018
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Lena est interrogée dans une pièce stérile par des hommes en combinaison. Elle est revenue après quatre mois d’une expédition qui aurait dû durer 2 semaines. Tous les membres de cette expédition semble être morts... Qu’a-t-il bien pu se passer?

Notre critique:

On apprend en flashback que son mari avait disparu et est revenu malade sans explications aucune. Elle décide alors d’aller là où Kane, son mari, a été, une zone étrange “The Shimmer” (chatoiement – le miroir) d’où personne n’est revenu (excepté Kane) à l’intérieur d’une région nommée “Area X”.

Après EX-MACHINA, Alex Garland, pour son deuxième film, nous embarque à nouveau dans un film de SF. Sans filiation directe avec son premier, ANNIHILATION a cependant pas mal de points communs: une atmosphère de mystère permanent, un récit centré sur les femmes ou encore des dialogues précis et succincts et une fin volontairement ouverte.

Avec son casting presque exclusivement féminin dans lequel on retrouve Natalie Portman (PLANETARIUM, JACKIE, JANE GOT A GUN) en scientifique pure et dure, ANNIHILATION est un film loin des courants traditionnels, mettant en scène ces héroïnes dans des situations somme toute réservées aux hommes jusqu’ici.

Mais ce qui frappe aussi dans ANNIHILATION sont les décors et le bestiaire de la zone “miroir”, un environnement entre horreur et beauté absurde qui titille nos peurs profondes et bouscule nos présupposés. Ici les mutants ne sont pas des super-héros mais des êtres face à leurs contradictions profondes, face à leurs doubles mutés.

Sorti directement sur Netflix, sans passage par la case cinéma, ANNIHILATION, à l’instar de EX-MACHINA (qui n’avait pas non plus eu l’honneur des salles obscures chez nous), est un récit prenant de bout en bout, une expérience sans forcément toutes les résolutions mais qui hantera longtemps le spectateur après la vision.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...