Equipe:
Durée: 98‘
Genre:
Date de sortie: 15/10/1996
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Anna, jeune fille fraîche, amoureuse de Marc, mène une vie tranquille jusqu'au jour où elle se rend compte que ses rêves se suivent et forment une histoire dans laquelle son double onirique souhaite se débarrasser d'elle. Les choses se corsent le jour où ses rêves interfèrent avec la réalité...

Notre critique:

Scénario gigogne à fort contenu psychanalytique, le nouveau film d’Eric Rochant porte la marque de son scénariste Gérard Brach, collaborateur fétiche de Roman Polanski pour lequel il a notamment signé REPULSION, CUL DE SAC, LE LOCATAIRE ou plus récemment LUNE DE FIEL.

Les qualités de metteur en scène et de directeur d’acteurs de Rochant entrent parfaitement en accord avec l’univers troublant de Brach. Elles y apportent une tendresse, un détachement ludique et une chaleur humaine qui en tempèrent souvent les aspects étouffants et parfois vertigineux.

La lumière colorée et la mise en scène toute en souplesse créent une atmosphère envoûtante dans laquelle on plonge avec délice. D’autant que chaque scène ou presque est ponctuée du charme et des sourires de Charlotte Gainsbourg, incontournablement splendide de bout en bout.

ANNA OZ est un agréable exercice de style, écrin chatoyant pour une perle en devenir.

A propos de l'auteur

Journaliste