Equipe:
Durée: 95‘
Genre: Drame
Date de sortie: 23/02/2010
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Angleterre, les années 60. Jenny, 16 ans, sort d'une répétition d'un concert où elle joue du violoncelle. Alors qu'il pleut à torrents, un homme mûr, David, l'aborde et lui propose de monter dans sa voiture pour éviter que son violoncelle soit trempé...

Notre critique:

Jenny est une adolescente curieuse, intelligente et avide d’apprendre. La culture française est son pêché mignon et sa rencontre avec David, un homme plus âgé, plein de charme, virevoltant dans le monde de la culture va la transformer. D’ingénue savante, elle va devenir femme instruite et va graduellement se libérer sous l’emprise d’un David habitué au mensonge et à la duplicité.
AN EDUCATION fait bien sûr penser à quelques films d’initiation d’adolescent mais la force du film, au-delà d’une interprétation de qualité de Carey Mulligan (à suivre attentivement ces prochaines années) ou de Peter Sarsgaard (JARHEAD, IN THE ELECTRIC MIST), est de ne pas seulement jouer la carte de l’initiation mais aussi celle d’un véritable drame humain sans larmoiement, drame qui va faire grandir Jenny…
Si le scénario est le fait d’un homme, le fait d’avoir derrière la caméra une femme réalisatrice (la danoise Lone Scherfig) n’est pas pour rien dans la touche de sensibilité de la mise en scène et dans la tendresse pour le jeune personnage féminin. Et bien que le film soit clairement ancré dans les années 60, c’est tout ce brassage d’émotivité qui confère au film son côté plutôt réussi et finalement plus moderne que l’on ne s’y attend…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...