Equipe: Amy Winehouse, Asif Kapadia
Durée: 127‘
Genre: Biographie
Date de sortie: 07/07/2015
Cotation: **** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un documentaire retraçant la vie et la mort d’Amy Winehouse grâce à de formidables et rares images d’archives et d’extraits de chansons...

Notre critique:

Après son étonnant documentaire, SENNA, mettant notamment en scène Ayrton Senna et Alain Prost avec une maestria de documents originaux, le réalisateur Asif Kapadia remet le couvert en s’attaquant à une icône moderne du jazz, Amy Winehouse.

Utilisant avec le même talent que dans SENNA des images rares d’archives, des extraits sonores, des interviews, Asif Kapadia parvient une nouvelle fois à nous surprendre et à nous faire rentrer dans l’intimité des personnages tout en nous contant une histoire.

C’est avec Amy Winehouse elle-même que nous découvrons son amour du jazz et son plaisir de chanter alors qu’elle est encore adolescente, c’est avec elle à nouveau que l’on rencontre Nick Shymansky qui va devenir son manager, c’est encore avec elle que l’on apprend qu’elle aime écrire des poèmes tristes et c’est enfin toujours avec elle que l’on va vivre ses relations amoureuses jusqu’à sa rencontre maudite avec Blake Felder qui va l’emmener sur les pentes de la drogue et de l’alcool.

Boulimie, dépression, tout y passe accumulant archives après archives, mêlant le tout dans un travail de fourmi incroyable, Kapadia nous donne une leçon de vie, une leçon où le succès n’est jamais une chose facile à gérer, une leçon qui dans le cas d’Amy Winehouse se finit mal, très mal, privant le monde de la chanson d’une voix étonnante, unique, qui aurait pu encore éblouir nos tympans durant de nombreuses années.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...