Titre français: Tous les chemins mènent à Rome

Equipe: Cindy Myers, Ella Lemhagen, Josh Appignanesi, Raoul Bova, Rosie Day, Sarah Jessica Parker
Durée: 90‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 22/06/2016
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Maggie et sa fille Summer se rendent en Italie pour essayer de se rapprocher et d’aplanir les différends qui les opposent. Maggie a été en Italie plus jeune et a conservé de cette époque de bons souvenirs qu’elle espère partager avec sa fille...

Notre critique:

ALL ROADS LEAD TO ROME ou comment jouer des violons pendant 90 minutes! Car ce choc des générations se transforme rapidement en une comédie en forme de road movie avec 2 couples de personnages en lice pour dynamiser le tout.

Si l’exotisme italien est parfait pour les vacances, ce conte de fée à l’eau de rose ne casse pas trois pattes à un canard et fait surtout du surplace pendant tout le film.

Les personnages sont attachants mais tellement caricaturaux que l’on ne parvient jamais à accrocher à l’ensemble: la jeune rebelle, la mamie acariâtre, le bel artiste italien, la cinquantenaire divorcée sont autant de clichés que véhicule ce type de comédie. Loin des rôles de Carrie Bradshaw dans SEX AND THE CITY, Sarah Jessica Parker mène le film sans vraiment y croire, tandis que Claudia Cardinale fait une apparition quelque peu ridicule en mamie bougonne…

Au final rien d’original, car toutes les routes de ce type de comédie romantique mènent au même type de film, qu’il soit ou non tourné en Italie.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...