Equipe: Fabien Onteniente, Franck Dubosc, François-Xavier Demaison, Guy Laurent, Josiane Balasko
Durée: 92‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 13/02/2019
Cotation: ooo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un couple a gagné un voyage dans les Caraïbes. Malheureusement, le passeport de la demoiselle est périmé et elle ne peut donc prendre l’avion...

Notre critique:

On espérait que sa carrière soit terminée, mais non. Fabien Onteniente sévit toujours. L’homme à qui l’on doit la trilogie CAMPING, DISCO ou encore TURF est de retour avec une nouvelle comédie plus beauf que jamais, toujours avec son acteur fétiche de toujours, Franck Dubosc.

Il est ici question d’un couple ayant gagné un voyage dans les Caraïbes. Malheureusement, le passeport de la demoiselle est périmé et elle ne peut donc prendre l’avion. Si on veut être tatillon, on peut déjà affirmer que tout cela n’a aucun sens puisque, comme les deux cocos se rendent dans un dom-tom français, nul besoin de passeport car la carte d’identité suffit. Le principe même du film s’écroule déjà. Enfin soit, passons sur ce «détail».

Monsieur, qui s’appelle Bruno soit dit en passant, rencontre un homme un peu envahissant à l’aéroport car, évidemment, il a décidé de partir même si sa fiancée n’a pu venir. Faut dire que suite à l’oubli du passeport, ils se sont un peu embrouillés. Bref, Bruno (interprété par François-Xavier Demaison) se coltine donc Jean-Paul Cisse (Franck Dubosc). Notez comme le choix du nom du personnage est fin. C’est drôle. Haha. On s’éclate. (Non). Arrivés à l’hôtel, Jean-Paul n’a plus de chambre et, Bruno, censé être là en couple, dispose désormais d’une chambre double avec une place libre. Pour ne pas perdre sa chambre, les deux zigotos vont devoir se faire passer pour un couple et faire chambre commune. Voilà voilà.

Le film n’a aucun enjeu, il ne se passe rien, rien n’est drôle. En même temps, tout le monde connaît déjà les vannes puisqu’elles ont toutes déjà été faites dans les films précédents d’Onteniente. ALL INCLUSIVE est presque un best of. Cette pensée donne des sueurs froides. Il n’y a aucun rythme, au acteur qui joue un minimum bien. Bref, si le paradis ressemble aux films de Fabien Onteniente, je préfère l’enfer. Passez votre chemin, sauf si vous êtes vraiment maso.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Thibault van de Werve

Ce jeune passionné de cinéma, formé entre autres au Festival du Film Fantastique de Bruxelles, affectionne en particulier Steven Spielberg, Terrence Malick et Alejandro Gonzalez Iñárritu. Il écume avec passion les visions de presse et les nombreux festivals belges, où il s'est déjà retrouvé juré (Brussels Film Festival, Festival du Film d'Amour de Mons, Festival du Film Policier de Liège...), tout en officiant par ailleurs pour les pages culturelles de La Libre Belgique.