Equipe:
Durée: 126‘
Genre: Drame historique
Date de sortie: 20/04/2010
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Fin 4e siècle avant Jésus Christ, l'empire romain domine le monde et Alexandrie, sous domination romaine, est à son apogée. Dans le même temps, le christianisme grandit peu à peu et la révolte gronde en Egypte...

Notre critique:

Le réalisateur chilien Alejandro Amenabar, bien connu des amateurs de fantastique pour ces TESIS, THE OTHERS ou encore ABRE LOS OJOS, se lance donc dans un défi d’une autre ampleur une transposition cinématographique d’un pan de l’histoire romaine et chrétienne avant Jésus Christ…
Bien que les reconstitutions soient parfaites et que le récit soit bien documenté, se lancer dans le débat de la valeur historique d’un tel film est plutôt futile et il vaut mieux se concentrer sur la romance et la qualité du divertissement proposé. Avec le fond du récit reposant sur la montée inexorable du christianisme et sur la toute force de l’empire romain, AGORA renoue un peu avec le péplum d’antan en proposant un spectacle mélangeant philosophie, science et grand spectacle de foule.
Clairement divisé en deux parties, avant et des années après la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie par les chrétiens, le film suit principalement une tranche de vie d’Hypatie (jouée par la très convaincante Rachel Weisz), une femme philosophe très en avance sur son temps, prise entre son amour de la science et de la vérité et les amours d’Oreste le riche et de Davus l’esclave. C’est cette dimension, mise en avant, qui confère au film sa qualité de vraie histoire romantique, tumultueuse et terrible.
Et si il est indéniable qu’Amenabar s’en tire plutôt bien vu la complexité du sujet abordé, il n’en reste pas moins que le brassage de nombreux sujets limite un peu la portée de chacun d’entre eux et le spectateur avide d’en savoir plus sur cette époque historique restera un peu sur sa fin…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...