Equipe:
Durée: 91‘
Genre:
Date de sortie: 30/12/2000
Cotation: ooo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Cette fois-ci, Ace Ventura, la grimace à la lèvre (toujours la même d'ailleurs) sévit en Afrique pour aider une tribu africaine à retrouver sa chauve-souris blanche sacré et conclure ainsi une alliance avec une tribu ennemie.

Notre critique:

Vous vous rappelez sans doute du premier opus de Ace Ventura, détective animalier, dans lequel nous découvrions un acteur passablement grimaçant du nom de Jim Carrey?
Non?
Tant pis ou… tant mieux!
Car si vous n’avez pas vu le premier (qui était assez drôle), ne vous dérangez pas pour le second. Allez quand même au cinéma mais pour voir autre chose…

Depuis le premier épisode, Jim Carrey a non seulement fait du chemin au cinéma (THE MASK, DUMB & DUMBER, BATMAN FOREVER) mais aussi (et hélas) au box-office des acteurs les mieux payés du moment… Ce point, explicable par la réussite au même box-office des films dans lesquels il apparaît, ne justifie par contre en rien ce lamentable numéro 2.

En effet, il sera difficile de faire plus creux que ce Ace Ventura deuxième édition, première réalisation (et scénario, si, si, il paraît qu’il y en a un!!) de Steve Oedekerk.Tous les clichés sont présents : celui du ‘bon’ sauvage, celui du bête et méchant chasseur, … et tout est prétexte à filmer la lippe pendante et les yeux exorbités de Jim Carrey. Une seule chose peut (à la limite et si vous n’avez rien de mieux à faire) justifier la vision du film : les références à divers films que nous vous laissons le soin de découvrir!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...