Titre français: Ouvre les yeux

Equipe:
Durée: 117‘
Genre:
Date de sortie: 01/06/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Cesar, yuppie ibère, tombe amoureux de la copine de son meilleur ami. Défiguré lors d'un terrible accident de voiture, il sombre dans une profonde dépression. Il se laisse tenter par une opération de chirurgie esthétique qui réussit à lui rendre visage humain de façon tellement parfaite que cela en est presque miraculeux. Peu après cette incroyable réussite, le quotidien de César bascule dans l'étrange...

Notre critique:

Débutant comme un mélo sentimental relativement quelconque, ABRE LOS OJOS s’achève sur une touche fantastico-sience-fictionnesque loin d’être désagréable. C’est qu’Alejandro Amenabar sait y faire pour nous distiller les pièces qui nous permettront de reconstituer le puzzle qu’il (avec la complicité de Mateo Gil, co-scénariste) nous propose. La réalité dérape avec tant de délicatesse, ce qui nous vaut quelques longueurs, que l’on ne peut qu’accompagner l’histoire et se trouver suspendu au bon vouloir du réalisateur pour éclairer notre lanterne. Il est par contre dommage que ses acteurs manquent parfois de chair et/ou de conviction ce qui concourt malheureusement à déforcer la cohésion de l’ensemble.

Amenabar confirme ici, après TESIS, un talent certain pour les mises en scène un tantinet roublardes. Il faut d’ailleurs dans la foulée noter chez lui ce goût qui semble typiquement espagnol d’Almodovar à Bigas Luna en passant par Julio Medem, pour le mélange des genres et la capacité à le réussir.

A propos de l'auteur

Journaliste