Titre français: L’ombre d’Emily

Equipe: Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding, Jessica Sharzer, Paul Feig
Durée: 117‘
Genre: Comédie policière
Date de sortie: 26/09/2018
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Sur son vlog, Stephanie Smothers confie à ses auditeurs son inquiétude face à la disparition de son amie Emily Nelson. Elle raconte alors comment elle a rencontré Emily il y a de cela quelques semaines...

Notre critique:

Adapté du roman éponyme de Darcey Bell (c’est son premier roman), A SIMPLE FAVOR (L’ombre d’Emily) est une comédie en forme de thriller jouissif. Sur base d’un pitch plutôt simple -deux jeunes femmes qui n’ont rien en commun deviennent “les meilleures amies” du monde (façon de parler) lorsque soudain l’une d’entre elles disparaît mystérieusement- A SIMPLE FAVOR (L’ombre d’Emily) fait glisser lentement le spectateur dans un univers aux contours flous et aux personnages ambigus.

Et c’est non seulement une mise en scène maline et un scénario bien ficelé qui confèrent au film son côté très divertissant, mais c’est aussi le couple d’actrices à la fois proche et totalement opposées, la fourbe et manipulatrice Blake Lively (THE SHALLOWS), séduisante et venimeuse comme elle peut l’être, la (fausse) naïve Anna Kendrick (PITCH PERFECT 2, la franchise TWILIGHT), frustrée et envieuse, qui font que l’ensemble fonctionne.

Si le scénario mélange les pistes avec plaisir (sans éviter certaines facilités, il faut bien le dire) rendant clairement hommage à tonton Hitch, ce sont les dialogues avec une belle dose de cynisme qui pimentent le récit conférant à la simplicité de l’histoire la duplicité des paroles. Et ce n’est pas un hasard au vu de la qualité des dialogues que de nombreuses chansons qu’aime Emily soient des chansons françaises (Gainsbourg, Zaz, Dutronc, etc).

A SIMPLE FAVOR (L’ombre d’Emily) est donc globalement un bon divertissement bien servi tant par ses interprètes que par la mise en scène de Paul Feig (à qui l’on doit les bonnes comédies BRIDES MAIDS ou SPY) même si il utilise parfois quelques ficelles plus simples (voire simplistes). Il a en tout cas beaucoup de choses pour plaire au plus grand nombre…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...