Titre français: Une promesse

Equipe:
Durée: 98‘
Genre: Drame
Date de sortie: 15/04/2014
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Allemagne, 1912, dans une aciérie. Friedrich Zeitz, un jeune et brillant ingénieur des mines, vient prendre son poste dans l’usine. Il travaille tard et rencontre un soir par hasard son patron M. Karl Hoffmeister…

Notre critique:

Un patron d’aciérie malade pousse sa femme dans les bras d’un ingénieur employé dans sa firme. Le pitch fait d’emblée penser à une sorte de transposition de l’amant de Lady Chatterley même si il résulte pourtant d’une adaptation du roman de Stefan Zweig (connu aussi pour THE GRAND BUDAPEST HOTEL).
Ce parallèle assez évident avec l’histoire érotique de D.H. Lawrence s’explique aisément par le fait que le réalisateur Patrice Leconte se soit plus attaché à l’histoire d’amour qu’au contexte politico-social du roman. Malheureusement, cela donne aussi un film bancal qui manque très nettement de rythme, jouant d’ellipses ou de raccourcis pour maintenir le film dans des longueurs raisonnables.
Et le trio d’acteurs, malgré des efforts évidents, ne parvient pas à faire passer l’émotion au premier plan tant le film ne donne pas aux personnages le temps de faire passer celle-ci auprès des spectateurs. On oubliera donc bien vite ce Leconte en espérant que sa future comédie avec Christian Clavier nous fera bien vite digérer ce drame romantique inabouti.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...