Equipe:
Durée: 125‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 03/02/2015
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1981, un matin d’hiver à New York. Un chauffeur de camion citerne se fait hijacker. Et pendant ce temps, Abel Morales, le patron de l’entreprise qui gère ces camions, négocie avec des juifs un terrain sur les docks qui va lui permettre d’agrandir son business...

Notre critique:

J.C. Chandor nous avait largement bluffé avec son excellent MARGIN CALL décrivant les conflits internes d’une banque d’investissement juste avant une crise financière. ALL IS LOST, son deuxième film, un huis clos n’était pas moins intéressant. Inutile donc de dire l’attente que l’on pouvait avoir sur son troisième long métrage, A MOST VIOLENT YEAR était très forte.
Et l’on peut dire que l’attente est satisfaite avec ce film subtile qui sous des dehors de thriller, nous embarque dans une étude sociale et psychologique tout à fait passionnante. Avec son petit air cronenbergien, A MOST VIOLENT YEAR pénètre lentement au sein du couple Abel et Anna Morales (magnifiquement interprété par Oscar Isaac et Jessica Chastain) ramifiant son récit au fur et à mesure pour entraîner les spectateur dans une société complexe.
Et la morale distillée sera inéluctable: les escrocs seront toujours des escrocs et vivre parmi eux fait de toi inévitablement un escroc. Ce n’est bien sûr pas une humanité réjouissante que décrit J.C. Chandor sans pour autant mépriser ces personnages. Bien au contraire, il détricote avec talent la toile sociale extraordinaire qui les lie entre eux.
Histoire racontée avec talent, A MOST VIOLENT YEAR imprègne profondément et sans en avoir l’air le spectateur et ce serait dommage de se priver d’une telle occasion au cinéma…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...