Titre français: Le coeur invaincu

Equipe:
Durée: 100‘
Genre: Drame de guerre
Date de sortie: 18/09/2007
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le 23 janvier 2002, le monde entier est choqué par l'image d'un journaliste américain décapité devant la caméra par des extrémistes pakistanais. Daniel Pearl, superviseur du Wall Street Journal pour l'Asie du Sud Est, enquêtait au Pakistan sur un dénommé Richard Reid, activiste et vendeur d'armes. Alors qu'un entremetteur doit le mener sur la piste d'une source importante, il disparaît soudainement.

Notre critique:

Quand le réalisateur de WELCOME TO SARAJEVO, IN THIS WORLD et THE ROAD TO GUANTANAMO, Michael Winterbottom, s'attaque à un sujet médiatisé comme celui-ci, on ne peut que s'intéresser immédiatement à ce MIGHTY HEART. Toujours très impliqué politiquement dans ses scénarios et ses réalisations, présentant toutes les facettes d'un sujet le plus objectivement possible, Winterbottom sait tracer les contours d'une problématique avec intelligence pour que le spectateur puisse en tirer ses propres conclusions.

Très découpé -les plans ne durent quasiment jamais plus de 4 ou 5 secondes-, avec un montage en flash-backs et façon reportage très dynamique, A MIGHTY HEART est un film prenant de bout en bout qui réussit le pari de montrer la complexité sous-jacente de ces affaires d'enlèvements mais aussi de souligner le courage et la détermination des polices locales (même si les méthodes utilisées sont fort musclées!) dans la chasse aux ravisseurs. Il parvient à faire prendre conscience au spectateur du maelström généré par le mélange des factions politiques et religieuses impliquées.

L'intérêt de A MIGHTY HEART repose également sur le point de vue du récit: au lieu d'aborder l'histoire via l'otage, c'est le parcours de la femme de l'otage qui est retracé étape par étape, ce qui est normal puisque le scénario est tiré du livre de Mariane Pearl. Il fallait donc une interprète à la hauteur… Et là, c'est une surprise agréable que nous réserve Angelina Jolie dans ce rôle délicat. Très loin d'une Lara Croft, elle parvient à s'impliquer totalement dans son personnage et traduit à merveille les douleurs et la force de caractère de la femme de Daniel Pearl.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...