Equipe:
Durée: 100‘
Genre:
Date de sortie: 01/11/2005
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Howard Shore et ! C’est l’histoire d’un long partenariat qui a chaque étape a apporté une nouvelle pierre à leur édifice commun. Après l’aventure LORD OF THE RINGS, et la mésaventure KING KONG, Howard Shore retrouve donc l’oeuvre cronenbergienne… Et même si ce n’est qu’une commande, le film de David vaut largement le détour. Il en est de même pour le score d’Howard. Alors qu’il passait joliment inaperçu dans le film (le mariage était à ce point parfait!), l’ampleur du travail accompli prend ici toute sa densité. Il est clair aujourd’hui, que l’on peut dire qu’il y a un avant et un après la trilogie LORD…, on le sent nettement dans l’attaque des morceaux qui font référence au héros de cette histoire, qui plus est quand celui est personnifié par Viggo Mortensen!
Pourtant si AVIATOR était le premier travail à suivre la trilogie, c’est bien avec HISTORY OF VIOLENCE que Shore trouve une nouvelle symbiose dans son travail. Nous avons toujours droit à cette musique sourde, tapie mais puissante qui a défini le style Shore. L’homme n’a plus peur d’y aller, de s’enfoncer dans le spectaculaire sans rien perdre de sa superbe. Ainsi la plage ‘Run’ en est une merveilleuse démonstration !La BOF du Cronenberg est sans conteste celle qui dresse le portrait remis à jour d’Howard Shore, un compositeur qui a clairement découvert une nouvelle voix mais qui ne renie jamais ses propres fondements. Magistral!

 

A propos de l'auteur

Journaliste